• +223 20 22 56 73
  • Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
  • Hamdallaye ACI 2000, Bamako - Mali

Mopti

Au confluent du fleuve Niger et de son affluent le Bani, Mopti capitale de la région avec ses 108.000 habitants a pour origine des campements bozos datant du 12ème siècle. Elle s’est rapidement étendue sur des îles reliées par des digues.

Carrefour des ethnies du fleuve, du nord, des savanes centrales et des falaises dogon, Mopti communément appelée « Venise malienne » en raison de sa situation insulaire est une ville prospère, pleine de mouvements et de bruits.

Histoire

Une région au passé prestigieux, Mopti a été intégralement ou partiellement province des Empires du Ghana, du Mali et du Songhoï. Les sites archéologiques, les peintures rupestres, les nombreux vestiges historiques dissimilés un peu partout sur son territoire sont le témoignage éloquent d’une civilisation brillante et ancienne. L’histoire de la région a été fortement marquée par le passage de l’Empire théocratique peulh du Macina ou « Dîna » de Sékou Amadou. L’Empire est né dans un contexte de bousculades des grands empires et des royaumes en 1818. Le mérite de la Dîna est d’avoir pu donner à la région sa forme d’organisation la plus poussée de l’histoire sous l’égide de Sékou Amadou. Ce dernier à 22 ans connaissait tout le Coran par cœur, il était un marabout de grande réputation bien instruit en droit musulman, en théologie et en rhétorique.

Beaucoup de faits politiques et administratifs se sont déroulés sous la domination coloniale française (1893-1960) parmi lesquels l’érection de la ville de Mopti le 18 Novembre 1955 en commune de plein exercice.

Géographie

Mopti, la 5èmerégion administrative du Mali composée de 08 Cercles (Bandiagara, Douentza, Bankass, Koro, Djenné, Youwarou, Tenenkou et Mopti) et 108 Communes couvrent une superficie de 79.017 Km² pour une population estimée à environ 1.865.000 habitants.

Elle est limitée au nord-ouest par la Mauritanie, au sud-est par le Burkina Faso pour s’ouvrir en parasol vers les 6ème et 7ème régions du pays.

Attraits touristiques

– Traversée des bœufs de Dialloubé ou « Dégal Dialli » ;

– les traversées des bœufs de Diafarabé et Dialloubé (le Jaaral et le Dégal) classées par l’UNESCO sur la liste du patrimoine immatériel mondial ;

– Courses des pirogues de Mopti organisées le 22 Septembre de chaque année pour commémorer l’anniversaire de l’indépendance du Mali ;

– L’ancienne ville de Djenné et le sanctuaire naturel et culturel Dogon tous classés par l’UNESCO sur la liste du patrimoine mondial ;

– Une architecture originale faite de banco, de bois et de pierre ;

– un folklore riche et abondant ;

– un artisanat d’art original et expressif ;

– des danses et fêtes traditionnelles célèbres ;

– une grande diversité ethnique;

– la Mosquée de Komoguel I : construite entre 1936 et 1943, elle ressemble étrangement à celle de Djenné ;

– la porte du Soudan : symbole fort de la ville, elle est située à l’entrée de Mopti ;

– le Marché hebdomadaire du Jeudi : il se tient du port fluvial qui est le poumon économique et commercial de la ville ;

– le Marché central ou Souk des artisans : On y trouve les célèbres couvertures en laine de Khassa, les bracelets de bronze, les boucles d’oreilles aux feuilles d’or des femmes peuhles, la sculpture sur bois et les articles de la maroquinerie ;

– le port fluvial : il représente l’attraction touristique majeure de la ville. Ici on retrouve le dynamisme, la beauté et le paradoxe de la Venise ;

– le marché de Gangal ou Sakorowel (Marché aux condiments) journalier et très riche en couleurs;

– les fabriques de pirogues ;

– les potières ;

– les promenades en pinasses sur le fleuve Niger permettent découvrir les villages des pêcheurs bozos et des éleveurs peulhs des environs : Djennedaga, Kakolodaga, Nantaga, Bargondaga, Bignaville etc….. ;

– la cité historique de Hamdallahi située à 35 Km de Mopti ;

– la vieille ville de Mopti et son architecture traditionnelle : site culturel et religieux, ancienne capitale de l’Empire Peulh du Macina ;

– le marché aux poissons frais, fumés et séchés;

– les parcs animaliers ;

– le musée des Perles « Farafina Tignè » de Sevaré ;

– le village peulh de Taïkiri.

A Mopti ville

A Sévaré

Hôtel Kanaga : Quartier administratif Mopti, BP : 224 Tél. 2430.500.    Fax 2430.026,E-mail :kanaga@bambara.com

Hôtel Doux Rêves : Tél. +223 20 43 04 90. E-mail : douxreves@afribone.net, Site : www.hoteldouxreves.com

Hôtel des Roses : Centre commercial Mopti, BP : 32 Mopti, Tél. 2430.087. E-mail : thierrycameroun@yahoo.fr

Hôtel Y a pas de Problème : Bas-fond Mopti, BP : 16, Tél. 2431.041. E-mail: yapasdeproblemehotel@yahoo.fr

Hôtel le Fleuve : Bas-fond Mopti, Tél.+223 20 43 11 67

Hôtel de Sevaré : Sevaré Millionkin, BP : 45, Tél.+223 20 42 00 82, E-mail : sibyhotel@yahoo.fr

Motel la Maison Rouge: Quartier du fleuve, BP : 75 Mopti, Tél. 2431 402/623.50.78

Hôtel Ambedjelé : Sevaré route de Mopti, BP : 62 Mopti, Tél. 2421.031. Fax : 2431030, E-mail : ambedjelehotel@ambedjelehotel.com,                      site : www.ambedjelehotel.com

Campement Hôtel : Centre commercial, Mopti, Tél. 2431.261

Hôtel Flandre : Banguetaba secteur III Sevaré, BP : 57 Mopti, Tél/Fax. +223 20 42 08 29.  E-mail : hotelflandre@yahoo.fr, Site : www.hotelflandre.com

Image
Image

Le Mali

Mali Tourisme

Découvrez

Organisez